samedi 27 mars 2010

Achille au pied agile

 (Achille et Patrocle : "mes yeux sont là-haut")

Quand j'étais petite j'étais giga-fan de mythologie grecque, égyptienne, et amérindienne (sauf que j'aimais pas les Mexicains parce que c'était trop difficile de prononcer Teotihuacán). Et mon histoire préférée de chez préférée, c'était L'Iliade et L'Odyssée, de Homère.

Homère c'était pas comme Homère Simpson, parce qu'il était plus intelligent et aussi qu'il était aveugle. En plus à l'époque ils avaient même pas le braille, t'imagines la galère dans la maison d'Homère :

- Bordel Homère ! T'as encore débordé sur la nappe ! Tu fais chier avec tes histoires de cyclopes !

L'Iliade j'aimais bien parce qu'il y avait un super gros livre à la bibliothèque avec des belles images à l'aquarelle. Et l'Odyssée j'aimais bien parce que y'avait un jeu de l'oie à thématique odysséienne dans mon CD-ROM "Tout l'Univers" (Fourni avec Windows 95, ça nous rajeunit pas.) du coup y'avait des trucs du genre "Poséidon fait couler votre bateau, reculez de trois cases", c'était fun.

On va faire bien parce qu'on est pas des sauvages, et on va raconter tout ça chronologiquement.

En fait tout commence à cause d'un emmerdeur. L'emmerdeur se nomme Pâris (c'est pour ça qu'en hommage, on a nommé la ville la plus pleine de merde au monde en son honneur).

Pâris c'était un mec mi-prince, mi-berger (voir l'article de Krommlech, rappelez-vous, je lui pique toutes ses idées). Un jour qu'il gardait tranquillement ses moutons en jouant de la flûte, il voit soudain apparaître trois déesses devant lui. (A l'époque, les dieux, ils allaient devant les humains comme ça, ils se mochisaient même pas en mendiants comme dans les contes allemands du Moyen Age.)

Les trois déesses c'est Héra, Athéna et Aphrodite. C'est des déesses avec des super-pouvoirs et tout, mais intrinsèquement ça reste des meufs, et donc elles étaient peinard sur leur mont Olympe en train de manger du raisin et de s'épiler le maillot, et est survenu une dispute de meufs : miroir ô mon miroir, qui est la plus belle de nous trois ? Et puis comme les filles sont de super coupines, ça n'arrange rien pour le jugement impartial :

- Oh mais c'est toi la plus belle !
- Moi ? Non ! Je suis grosse ! C'est toi la plus belle !
- Moi ? Oh non ! C'est moi qui suis grosse ! Toi, t'es belle !

(Aussi appelé "syndrome de la langue de pute".)

Donc elles avaient décidé de prendre un juge impartial, et ce juge c'était Pâris. Donc il hésite longtemps, c'est des déesses quand même, donc parmi leurs pouvoirs elles ont la super-bonnasserie. Mais Aphrodite veut vraiment gagner parce que c'est tout ce qu'elle a dans la vie. (Ben oui, Athéna elle est super intelligente, et Héra c'est la femme de Zeus quoi. Aphrodite il lui reste que ses jolis yeux pour pleurer.) Du coup elle va voir Pâris discretos, et elle le bakchiche à l'ancienne (en fait Aphrodite c'est la mère de la mafia russe) : elle lui promet la plus belle femme du monde s'il lui fait gagner le concours. 

Mais comme les autres déesses s'en rendent compte, elles essayent d' "influencer son jugement" quelque peu (quels corrompus ces dieux grecs). Héra lui promet l'Asie (sympa pour les gens qui y habitent) et Athéna lui promet la sagesse.

Mais Pâris, faut pas oublier qu'il est légèrement gole-mon (d'où son nom) et surtout qu'il passe ses journées avec des moutons, alors ses hormones le titillent quelque peu à l'idée de se taper la plus belle femme du monde. ("Quoi? Corinne Touzet? Pour moi tout seul?") Donc il choisit Aphrodite, qui lui indique où il pourra trouver la plus belle femme du monde : Hélène de Troie (même pas Claire Chazal, putain vous êtes vaches).

Hélène de Troie ne vit pas à Troie (la vie est mal faite), mais à Sparte. Par contre, Aphrodite a omis un tout petit détail, c'est qu'elle est mariée à Ménélas, qui est le roi de Sparte. (Ouais, le roi des 300 excités de la machette, c'est lui.)

Qu'à cela ne tienne, se dit Pâris, je vais juste aller la voir, l'enlever discretos, hop hop on rentre à Troie et personne ne s'apercevra de rien. (Je vous avais dit qu'il était gole-mon.)

Sauf que Ménélas, le vieux cochon, tu crois qu'il se rendra pas compte que sa femme la super-bonnasse s'est cassé avec un berger slash prince ? Ben si, il s'en rend compte et il est pas content. Du coup il prend des bateaux, des spartiates, il ramasse Achille au passage, et il se met en route.
Bon là je vais faire du fast-forward, parce qu'en fait ils commencent par lancer une offensive sur la mauvaise ville (quels blaireaux) et en plus c'est la ville du fils d'Héraclès, qui est donc semi-semi-dieu, et ils sont tellement fatigués de l'effort qu'ils partent se reposer pendant huit ans. (C'est que ça doit être balèze de se battre contre un semi-semi-dieu.)

Donc neuf ans après l'enlèvement d'Hélène, Ménélas part la reconquérir (on sent la passion brûlante dis donc).

Les navires de guerre accostent à Troie assez vite, parce qu'ils ont eu des vents favorables, il suffisait de sacrifier la fille d'Agamemnon, trop fastoche. (Et après Agamemnon il se demande pourquoi sa femme veut le tuer, non mais franchement, tu l'as pas cherché connard.) Et là commence la guerre de Troie, qui dure pendant dix ans.
Faut dire que c'était du solide, au niveau des armes de guerre :

A ma gauche, les Achéens : donc déjà, ils ont les spartiates, on sait comment ça fonctionne. Et puis en cadeau bonus ils ont Ulysse, le mortel le plus intelligent du monde, et Achille, le mec le plus bourrin de la mythologie. Achille, sa mère l'avait plongé dans un fleuve qui rend invincible quand il était bébé (c'était l'ancêtre d'Obélix), sauf qu'elle avait mal fait son boulot parce qu'elle le tenait par le talon, et que du coup si on lui tapait sur le talon, il mourait (tapette). Moi je dis, si déjà t'es prête à noyer à moitié ton gosse dans le fleuve des Enfers, tiens-le par les cheveux, t'es plus à ça près niveau maltraitance domestique. (Enfin bon, peut-être qu'après il serait mort en allant chez le coiffeur, et ça aurait pas été terrible non plus.)

Mais attention, Troie c'était pas du royaume de merde non plus, hein. C'était pas Troie comme en Champagne-Ardennes, foyer de l'andouillette, non non. C'était tout un bout de la Turquie, et pas la Turquie avec que des cailloux et des chèvres, la Turquie avec la mer, l'agriculture, les savants et tout. Et Assos. (Pas le site de fringues, l'autre Assos.) Et puis à Troie, ils avaient le handicap de se taper Pâris le bon à rien, mais ils avaient aussi Hector, le mec le plus valeureux de l'histoire des mecs valeureux. (Plus valeureux que Lancelot, plus valeureux qu'Aragorn, même plus valeureux que Louis la Brocante.) Et aussi, les murs de Troie, ils avaient été construits par Poséidon lui-même, et ils étaient supposés imprenables. (Après peut-être que comme Poséidon il avait pas reçu ses sous de la part du roi, il s'était vengé et enlevant l'imprenabilité des murailles. Pourtant il avait déjà envoyé un monstre marin et fait enchaîner une jeune fille nue sur un rocher, mais bon je m'égare.)

Ensuite y'a beaucoup de combats mais c'est pas super intéressant. Achille tue un géant albinos, Pâris se fait battre comme une merde en combat singulier par Ménélas qui est pourtant un vieux croulant (imagine, il avait 40 ans, c'est plus que la moyenne d'espérance de vie de l'époque, même pour un roi), les combattants ont des noms rigolos (y'a quand même deux mecs différents qui s'appellent Ajax : Ajax fête des fleurs et Ajax senteur marine), Hector tue le "cher ami" d'Achille (après tout nous sommes en Grèce ancienne), Achille tue Hector (là je pleure parce que je kiffe Hector), cheval de Troie, meurtres à gauche à droite, Pâris la lopette tue Achille presque par erreur d'une flèche dans le talon. 

Les Achéens se saisissent de la ville, Pyrrhus, le fils d'Achille, tombe amoureux d'Andromaque, la femme d'Hector (on sent venir les problèmes), et Ulysse se dit "Je rentrerais bien chez moi, ça fait légèrement dix ans que Pénélope fait du tricot en m'attendant."

Et là c'est le début de l'Odyssée, qui est encore plus génial parce qu'il y a des monstres avec plusieurs têtes, des magiciennes, des cochons, des cyclopes et des moutons. 

Mais ce sera pour une autre fois.

5 commentaires:

  1. chevelure exquise la ouf27 mars 2010 à 04:35

    tu me crois si tu veux mais j'ai mis j'aime ^^ et meme pas on s'en fout de ta vie. J'ai bien rigolé.

    RépondreSupprimer
  2. L'Odyssée, c'est un putain de truc excellent !
    Ton article aussi.

    RépondreSupprimer
  3. Tu racontes mieux que ma prof de Littérature ! On a L'Odyssée au bac cette année.

    RépondreSupprimer
  4. Là je te hais, ce matin, j'me suis tapé quatre heure de littérature, la question de la mémoire dans l'Odysséen et franchement, j'en ai soupé de la mythologie grec, ne serait-ce qu'a cause des deux heures de DS de merde qui ont suivi (Qu'est-ce qu'elle veut dire, la figure de l'Aède hein, QU'EST CE QU'ELLE TE DIIIIS? )

    RépondreSupprimer
  5. Tu es l'une des seules à reussir à me donner ne serait-ce qu'une esquisse d'interet pour la mythologie et rien que pour ça ton article vaut de l'or!

    RépondreSupprimer