jeudi 30 juin 2011


Samedi après-midi, ma copine Clémence et moi, on a décidé d'aller au Jardin des deux rives.

Pour les non-Strasbourgeois, le Jardin des deux rives est un grand parc qui s'étend des deux côtés du Rhin, et qui est relié par le "Pont de l'amitié" entre la partie allemande (Kehl) et la partie française (Strasbourg). C'est quand même la super classe.

(Aussi, la partie allemande est vachement plus propre que la partie française, on sait pas si c'est fait exprès.)

Du coup, j'ai traîné Professeur Flaxou dehors pour son bol d'air frais hebdomadaire, et j'ai dit à Clémence qu'on se retrouverait devant l'entrée du jardin.

Ce qu'on avait pas prévu avec Flaxou, c'est que c'était le premier samedi des soldes, et que bien sûr, tout Strasbourg allait en Allemagne pour acheter des trucs encore moins chers. (Note aux non-frontaliers : en Allemagne, tout est moins cher. Sauf les amendes pour dégradation de l'espace public.) Du coup on s'est retrouvés dans un bus absolument blindé. Et blindé des gens les plus chelous de l'espace.

D'abord, y'avait une meuf qui se baladait dans un bus bondé, à trois heures de l'après-midi, avec une canette de 8,6 en main.
(La bière avec le meilleur rapport qualité-cuite.)

En fait je l'ai reconnue que quand elle s'est mise à gueuler sur des ados qui lui avaient rien fait. Là je me suis souvenue qu'elle faisait partie de la bande de poivrots du Faubourg National (l'arrêt de tram par lequel je passais tous les jours pour aller à la gare), qui allaient au PMU en face de l'arrêt de tram quand il faisait très froid, et le reste du temps, ils achetaient leurs bières la supérette et ils passaient leur journée à picoler sous les abribus. Je me suis souvenu d'elle, parce que c'était celle qui se prenait toujours la tête avec la meuf sans dents. Là, la meuf sans dents était pas là, alors elle s'est mise à chercher la bagarre avec le bus entier.

- Non mais tu me manques pas de respect! C'est pas parce que j'ai une bière en main que tu peux me manquer de respect! P'tit con de merde! Si t'étais mon fils j'peux te dire que je t'aurais mis une tarte entre les deux yeux, ça t'aurait pas fait de mal.
- Mais j'ai rien dit!
- On s'en fout! Tu m'as regardé! Tu m'as regardé en souriant! Putain j'vais te casser la gueule!

Ensuite il y avait le vieux derrière moi, qui avait sa tête juste devant la barre à laquelle je m'accrochais, et qui s'est mis à tousser comme un tuberculeux la bouche grande ouverte, en projetant bien de la salive PARTOUT sur ma main. (J'ai cru que j'allais gerber.)

Et en plus, on a loupé notre arrêt, et on a dû faire 500 mètres de plus avec la tribu des cassos', pour tout se retaper ensuite en sens inverse, parce qu'on était arrivés au terminus. En plus, quand les portes se sont ouvertes, le tuberculeux crado s'est mis à hurler comme un goret :

- Laissez-moi passer! Poussez-vous, rhâ mais poussez-vous! Je dois descendre!

(Ben ouais connard, tout le monde doit descendre, c'est le terminus.)

Apparemment il avait pas compris, parce qu'il est passé devant tout le monde, et il a même bousculé une poussette au passage. (D'ailleurs, j'ai passé tout le trajet à me faire toucher les fesses par le bébé de ladite poussette. Heureusement qu'il était mignon, parce que oh, je suis pas une fille facile.)

Encore secoués par ce périple, on s'est donc mis en marche, sauf qu'avec tout ça, on était en Allemagne, du coup au lieu de rejoindre Clémence à l'entrée du côté français, on l'a rejointe au milieu du pont des deux rives. Elle était contente de nous voir.

- Je suis trop flippée, y'a un mec chelou qui m'a collée dans le tram et qui m'a dit qu'il voulait aller à Kehl avec moi. Ensuite il a pris le même bus que moi, mais je suis allée tout au fond, et il a passé tout le trajet à me faire des coucous.

(C'était la journée des cassos' pour tout le monde, apparemment.)

Pour se remettre de nos émotions, on est allés jouer avec les jeux d'eau et pêcher des cailloux pour ma collection.
 (Là je venais de trouver un caillou.)

Ensuite on est montés en haut d'une sorte de grand plongeoir, mais en fait c'était pas fait pour plonger je crois. (Sauf si on veut mourir d'une mort atroce, peut-être.) Parce qu'on montait haut, haut, haut! Une fois en haut, Professeur Flaxou faisait une tête genre on sait pas s'il va vomir ou pas (parce qu'il a le vertige), alors pour le distraire, on a fait un avion en papier et on l'a lancé, mais il a volé un peu comme un caillou. (A la différence de ceux des petits Allemands qui avaient eu l'idée avant nous, ils faisaient des jets supersoniques, c'étaient des fils d'ingénieurs en aérospatiale ou je sais pas quoi.)

(Et y'avait un vent de ouf, c.f. mes cheveux qui font, mais alors, n'importe quoi. Notez également Professeur Flaxou, qui se tâtait pour savoir s'il allait vomir ou bien juste tomber dans les pommes.)

Du haut du plongeoir, on voyait tout : le Rhin, Strasbourg, Kehl, la piscine, des courts de tennis, un stade de foot, les Vosges, la Forêt Noire, même un vieux qui se baignait en slip dans une mare.
(Ces gens sont fous!)

Ensuite on est allés crapahuter sur des jeux conçus à la base pour les enfants, mais bon, même nous on a eu du mal à monter, alors hein. C'était des jeux super sophistiqués, il fallait atteindre un mur en montant sur des cordes, ou alors tu pouvais t'éclater à faire semblant d'être un Schtroumpf sur le mobilier géant.

(Non, en fait c'est notre taille réelle.)

Ensuite on voulait aller au centre-ville de Kehl pour boire un coup, sauf qu'aucun d'entre nous n'était jamais allé au centre-ville de Kehl. (La plupart du temps, les Strasbourgeois se limitent au Mac Do qui est à la frontière.) Du coup on y est allés un peu au pif.

- T'es sûre que c'est par là, Charlotte?
- Mais oui!
- Comment tu sais? Je croyais que t'étais jamais venue ici.
- Ben non, mais c'est logique.
- Tu connais la disposition de la ville?
- Ben non, mais y'a une église par ici. L'église est toujours au centre du village, la ville est toujorus bâtie autour du village, donc la vieille ville est autour de l'église.

Et puis ensuite on est arrivés à l'église, et y'avait pas de vieille ville autour. Professeur Flaxou s'est énervé parce qu'il déteste marcher (c'est vrai, pourquoi marcher quand c'est pas pour une nécessité première? genre faire les courses, ou aller acheter un PC) alors il a ronchonné en me lançant des brindilles :

- On est perdus à cause de toi! Espèce de trouduc' ! J'te déteste! Sans toi je serais encore en train de jouer à Starcraft et peut-être que je serais passé en Diamant! Maintenant on est perdus et je pourrai pas jouer avant au moins ce soir! Ma vie est fichue!

Mais en fait, on était juste à côté d'une autre église, qui elle était vraiment dans le centre-ville. (Et toc.) Donc on s'est assis sur une terrasse et on a mangé une glace noisette-yaourt recouverte de noisettes, de sauce chocolat, de croquant, et de Ferrero Rocher. (C'était comme d'être mort et d'arriver au paradis.) Ensuite on a voulu arpenter les rues, mais mine de rien, on avait déjà pas mal arpenté des trucs dans la journée, alors à la place, on a voulu faire du tourniquet.

- Putain y'a le père qui fait tourner le tourniquet, si on y va, il va nous engueuler.
- Regarde! Y'en a un autre là-bas!
- Il est déjà pris.
- On a qu'à y aller avec le gamin.
- Ouais c'est ça, pour qu'on nous prenne pour des pédophiles, bonne idée.
- Mais c'est le seul moyen! Regarde comme il a l'air heureux, avec son air à la con! Il va jamais partir!

Ensuite, on a repris le bus vers la France, puis le tram, et on a rencontré le quatrième gars chelou de la journée : un mec qui avait une canette de Coca vide, il l'a écrasé dans sa main, et il a shooté dedans de l'arrêt de bus jusqu'à l'arrêt de tram, avant de la mettre à la poubelle (ça c'est bien). Et puis ensuite, dans le tram, il a sorti une bouteille de rouge et il en a proposé à tout le wagon (ça, c'est moins bien).

On a parcouru la moitié de Strasbourg, pour finalement aller au Wacken parce que c'était la foire et qu'on voulait perdre tout notre argent en barbe à papa et machines à pinces.

Non, mais en vrai on n'est pas des tocards, on a juste fait un labyrinthe de miroirs et un manège où j'ai cru que j'allais mourir. (Quoique j'avais bien envie d'essayer les grosses bulles en plastique où tu flottes sur la surface de l'eau.)

Le manège où j'ai cru que j'allais mourir, c'était en fait le bateau-pirate d'Europa-park, en amélioré.

Encore une fois, pour les non-frontaliers qui n'ont que des parcs d'attraction pourris à proximité (Genre Eurodisney, Walibi Schtroumpf, ou pire : le Futuroscope), Europa-park c'est tout simplement le parc d'attraction le plus cool du monde, mais, pas de bol pour vous, il est en Allemagne. Et le bateau-pirate, c'est ça :

Hein, ça a l'air sympathique et bon enfant, vu d'ici? Eh ben non. 

En fait ça se balance d'avant en arrière jusqu'à ce que tu penses que tu vas mourir écrasée sur le sol, et tu t'attends à chaque instant à ce que le bateau soit emporté par son élan et fasse un tour complet sur lui-même.

Le manège de la foire, il était pareil dans le principe, sauf qu'on était accrochés à des nacelles, qui, en plus de se balancer d'avant en arrière, tournaient aussi sur elles-mêmes. (Des fois que t'aies pas encore trop envie de vomir.) Et donc c'était écrit sur le manège "impression de saut dans le vide", sauf que je pense que ça aurait été plus réaliste de dire "impression de mort imminente". Parce que la nacelle montait, montait, montait, tu voyais tout le parc en-dessous de toi, puis elle se laissait tomber, et avec le mouvement de rotation, tu voyais juste le sol sous tes pieds. Environ 3OO mètres sous tes pieds. (Ajoutez à ça que, pendant toute la durée du manège, mon cerveau répétait en boucle "Destination finale 3".)

Finalement, on est sorti indemnes, mais on avait un peu le cœur dans les chaussettes, alors on a acheté des bonbons et on est rentré chez nous. (Et on a pas vu un seul contrôleur! Trois billets de tram achetés pour que dalle!)

La prochaine fois, on fera le côté français du Jardin des deux rives. Je me demande quel genre de gens chelou on va trouver de ce côté. Peut-être que je devrais commencer une nouvelle collection, au lieu des cailloux : une collection de gens chelou. 

En tout cas, elle est bien partie.

dimanche 26 juin 2011

brève musicale

Et donc mardi soir c'était la fête de la musique.
J'aurais eu du mal à la rater, étant donné que mes contacts Facebook sont tous des Captain Obvious en puissance. 

Sérieux, c'est quoi ces statuts "Ce soir c'est la FÊTE DE LA MUSIQUE!". Moi aussi je vais me mettre à faire des statuts d'enfonçage de portes ouvertes. Attendez le 14 juillet, gare à vos fesses : "Ce soir c'est le FEU D'ARTIFICE DU 14 JUILLET PARCE QUE CE SOIR CE SERA ENCORE LE 14 JUILLET!! WOUUUH! PUTAIN C'EST TROP BIEN D’ÉCRIRE EN CAPS LOCK!" 

Donc mardi soir, c'était la fête de la musique. La principale innovation, c'est qu'il n'a pas plu. C'était la première fois depuis... depuis toute ma vie, en fait!

On a fait une petite sortie avec les gens de l'ITI-RI (petite, parce que j'étais malade - paye ton temps de merde en Alsace où il fait 12 degrés lundi matin, 28 degrés lundi après-midi, et 15 degrés un peu plus tard dans l'après-midi, et que t'es sortie en tongs avant de te prendre une averse dans la gueule).

On a marché au hasard des rues, on a écouté un orchestre venu de l'espace :

- Oh oh oh szeretnék inni egy limonádét szeretlek oh sexy lady
- Ils chantent en quelle langue?
- C'est pas un genre d'anglais?
- Venndeglu etterem hideg du bist so schön
- Ah non, c'est de l'allemand je crois.
- Hol vannak a vécék oh yeah éhes vagyok
- Non, en fait, j'en ai aucune idée.

(C'étaient des Hongrois. Je te jure, c'est des extraterrestres qui ont déposé cette lange sur la terre et qui se sont cassés. Je ne vois pas d'autre explication.) 

Ensuite j'ai traîné tout le monde voir un concert de mon pote Werner, et ils étaient un peu suspicieux au début:

- Non, mais c'est quoi comme genre?
- C'est un peu soul-blues-jazz-funk-reggae-Ben Harper.
- Ah. 

Je crois qu'ils avaient peur que ce soit pourri.

- Et c'est genre ton super ami, ton meilleur ami du monde entier? Genre tu veux vraiment vraiment aller le voir? Tu ne raterais ça pour rien au monde?
- Non, c'est juste qu'il fait de la super musique.
- Ah. Et rappelle-moi, t'aimes quoi exactement comme musique, déjà?

Mais en fait, comme prévu, c'était super. (Si tu me crois pas, va donc vérifier.)

Bon, je me sentais un peu première de la classe, mais d'un autre côté, je vais pas refréner ma nature profonde non plus.

- Bon, on va jouer un morceau de Sam Cooke, quelqu'un connaît?
- Moi! Moi! Moi, je connais Sam Cooke! Moi!
- Super, on va jouer le morceau "Bring it on home to me". 
- Oui! Je connais! C'est de Sam Cooke, je connais! Je l'ai chez moi en vinyle! Juré!
- ...
- Regarde! Je l'ai aussi dans mon MP3!

Ensuite on a marché un peu au hasard des rues, on cherchait le mec qui joue des fois de la cornemuse près de la cathédrale, mais il était pas là. 

(Note aux non-strasbourgeois: près de la cathédrale, c'est un peu le repère des gens chelou. Y'a le mec qui joue de la cornemuse (en kilt!), y'a le clochard qui fait "coin-coin", y'a le mec qui vit du ramassage de bouteilles consignées dans les poubelles parce qu'il trouve ça plus cool qu'un vrai boulot, et à un moment y'avait aussi Monsieur Europe qui passait souvent par là, avec son vélo, son klaxon, sa fleur en plastique, et son costume fait de drapeaux européens.)

Ensuite on est allés Grand'rue et on a failli mourir écrasés par la foule, donc on est partis.

C'était bien quand même. J'ai acheté une sucette géante.


(En vrai c'était plein de petites sucettes. J'étais vachement déçue.)

mardi 21 juin 2011



L'autre jour, j'étais chez moi, en train d'attendre que le Petit Journal commence, et je me suis dit : non mais bon, va falloir arrêter avec les pub pour le parfum, là.

C'est vrai quoi, la fête des mères est passée, la fête des pères aussi, je vois pas l'utilité de faire de la pub en continu pour un produit que tu achètes tous les deux-trois ans. (Et encore, la plupart du temps, quand t'es une fille, tu attends qu'on t'en offres. Dans l'intervalle tu pues, c'est pas grave.)

Le problème des pubs pour les parfums, c'est qu'ils sont obligés de jouer sur l'inconscient pour te les faire acheter. Ils peuvent pas te vendre ça comme ils te vendraient un baril de lessive.

- Avec un parfum X, l'odeur s'en va en quelques minutes, et ensuite les gens froncent le nez quand ils sont à côté de moi dans le métro. Mais avec Chanel n°5, je peux puer la vieille mamie bourgeoise toute la journée !

Du coup ils y vont à force renforts de métaphores et de suggestions subliminales, et, surtout, ils te filment le tout comme si c'était un court-métrage d'art et d'essai. C'est jamais des situations qui ont quoi que ce soit à voir avec le parfum, en fait. C'est pas genre une belle nana qui marche dans la rue, tout le monde se retourne sur elle, et elle sourit mystérieusement, et après on nous montre le parfum et on se dit ouah il a l'air de sentir trop bon !

Non, à la place, t'as des Japonaises qui sortent des cheminées (genre les ascenseurs c'est trop mainstream) et elles font pousser des coquelicots partout sur les toits de Paris, façon ma sorcière bien-aimée. Et bon, tu te dis ça va, y'a quand même un rapport évident, le parfum s'appelle Flower, et y'a des fleurs partout. Ça passe.

Mais après y'a d'autres trucs un peu plus chelou. Par exemple, pour Midnight Poison, y'a une pub où Eva Green attend minuit en faisant rien d'autre que de se regarder dans un miroir (et sinon, les chevilles, ça va?), ensuite elle galope un peu partout pour arriver à sa soirée à temps (ben oui Narcisse, mais si t'avais passé moins de temps à t'admirer t'aurais pu prendre le métro comme tout le monde). Et puis quand elle a fini de courir, elle s'aperçoit qu'il est trois secondes avant minuit, alors elle attend encore un petit peu (pas essoufflée du tout d'avoir couru en crinoline de trois mètres de long). Et puis elle se balance d'une corde et tous les invités font ouah mais c'est super ! Alors ensuite Eva Green elle kiffe, pendant les 10 secondes qui restent tu la vois kiffer. Ah les gens m'aiiiiment, ah ah mais c'est trop géniaaaal, attention pose sexy! Pose sexy qui dure 6 secondes, parfaitement naturelle. C'est la fin. Et donc, monsieur Dior, si je mets ton parfum, je devrais me saper comme une gothique et me balancer des balcons, et passer toutes mes soirées avant minuit à me scruter dans le miroir? Même pas une petite Game Boy? Elle est bien triste ta vie, dis donc.

Mais les pubs pour le parfum qui remportent la palme, c'est incontestablement les Chanel n°5. Les mecs, ils s'entourent de réalisateurs ultra-prestigieux, ils se payent les plus grandes stars d'Hollywood, ils te font des pubs en forme de courts-métrages de 10 minutes, tout ça pour essayer désespérément de te faire oublier que leur parfum, en fait, il fouette. (C'est pas leur faute, c'était la mode de l'époque, mais sauf que à force de garder jalousement la même recette, eh ben maintenant, ça sent le truc qu'on met quand on est née dans les années 20. Ça sent pas Nicole Kidman. Ça sent Liliane Bettencourt. Faites-vous une raison.)

Bref. Quand tu te tapes la version intégrale de la pub, ça passe. (Sauf qu'à la fin, t'as quand même un peu l'impression d'être un pigeon, parce que tu croyais regarder un vrai court-métrage, et il s'avère qu'en fait on veut juste que tu achètes des trucs.) Mais les versions pour la télé, je dis pourquoi, oh pourquoi avoir donné le montage à une personne qui était manifestement cocaïnomane et épileptique en même temps? 

Je passe sur la pub Dior homme qui est une véritable boucherie en version courte, parce que ça n'a rien à voir avec le truc de base, ça fait juste mièvre alors que dans la version longue non (enfin pas trop). (Faudra quand même qu'on m'explique comment le réalisateur peut trouver ce scénario plausible : la meuf elle a Jude Law nu en face d'elle, et elle l'aide à s'habiller! Mais chérie, tu tends le bâton pour te faire battre.) Passons aux pubs Chanel. (Dis donc ça devient un vrai blog beauty ici. Je devrais déménager à Paris.)

Nicole Kidman est la plus célèbre femme du monde. Elle s'échappe dans un taxi et rencontre le mec qui fait la pub pour Tchin-Tchin d'Afflelou. Elle l'embrasse sous les feux d'artifice. Elle dit qu'elle s'en fout de revenir à la célébrité, mais en fait elle se casse quand même. En attendant, on sait pas qui, quoi, comment, et en plus on doit se taper Nicole Kidman dans le plus mauvais rôle de sa vie. ("Je suis danseeuuuse!")

Audrey Tautou court pour attraper le train, mais elle le rate. Ah en fait non, elle est dedans. (Ellipse temporelle!) Un mec passe derrière elle et en profite pour sentir son cou au passage (c'est pas du tout glauque). Ensuite elle arrive pas à dormir, l'autre mec glauque veut la pécho mais finalement se ravise, ensuite Audrey Tautou court dans une ville au soleil levant, puis d'un seul coup elle est sur un bateau (ellipse spatiale!), elle prend une photo, et c'est le mec du train. Et là paf! Elle est re-dans une gare, et le mec du train s'approche d'elle et l'embrasse (ellipse scénaristique!), et même pas elle le gaze au lacrymo! Non non, pas de souci, renifle-moi la nuque tant que tu veux espèce de fétichiste.

Le problème avec le parfum, c'est que comme c'est un produit de luxe, les publicitaires mettent un imaginaire du luxe partout autour. Comme si c'était encore un truc réservé à la jet-set. Comme si madame Dupont qui va acheter tous les matins son pain en charentaises, elle avait pas le droit de s'asperger de Chanel avant de regarder les Feux de l'Amour en épluchant ses patates.

Je sais pas pour vous, mais moi, j'ai pas besoin qu'on fasse semblant de me vendre du rêve, quand en réalité, on me vend juste du parfum. C'est pas vraiment des situations auxquelles on peut s'identifier.

Par exemple, Charlize Theron se met à poil en nous disant qu'elle en a marre de tout ce bling-bling, de tout cet or et tous ces diamants, et qu'elle préfère être elle-même simplement. Ah mais écoute tant mieux pour toi, moi aussi j'aimerais bien en avoir marre d'avoir plein d'or et de diamants. Ça doit être trop cool d'être ton amie au quotidien :

- Han, j'en ai marre ! Mon collier en diamants est trop lourd! Mes escarpins Minelli sont trop serrés! Ma robe Dior est trop petite pour mes nichons gigantesques! Je reçois des Oscars que quand je me mochise! Brad Pitt m'a pincé les fesses sur le tapis rouge de Cannes! Ma vie est vraiment horrible!

Difficile de s'y retrouver quand tes problèmes quotidiens sont plutôt de l'ordre de "je viens de finir mes céréales et on est samedi soir, qu'est-ce que je vais bien manger demain matin", ou encore "ma Clio vient de perdre son pot d'échappement sur l'autoroute", ou pire, "ma dernière culotte propre est trouée de partout et n'a plus d'élastique, si jamais j'ai un accident je vais me taper la honte de ma vie à l'hôpital". 

Moi je voudrais un parfum qui exprime ce genre de choses. 

On l'appellerait "faut vraiment que je m'achète une machine à laver", by Tindomerel. (Ça sonne bien, je trouve.)

dimanche 5 juin 2011


Donc j'ai recommencé la flûte.

Je suis tellement grisée par tout le temps libre qui m'assaille à la sortie du boulot (ça faisait huit mois que ça m'était pas arrivé) que je suis en quête désespérée de hobbies.

Pourquoi? Parce que le ménage et la cuisine, c'est vite fait, et qu'ensuite je vais pas passer mes soirées à lire non plus (au bout d'un moment ça fait mal aux yeux) et que mon tour quotidien d'Internet s'effectue en 30 à 45 minutes - des fois une heure si je joue à "Tout le monde veut prendre sa place" en ligne et que j'arrive à affronter le champion. Ça arrive environ une fois sur deux, parce qu'une fois sur deux, je suis handicapée par un thème sportif (mais on s'en fout du vainqueur de Wimbeldon en 1995! Tu sais quel âge j'avais en 1995? Je peux te dire le nom du vainqueur du tournoi de Pogs de l'école Jean Geiler en 1995, si tu veux).

Et donc, une fois tout ça fait, je m'ennuie.

Et là où ça me fait peur, c'est que maintenant, quand je m'ennuie, je joue au PC.

Tout ça fait partie du plan infernal de Professeur Flaxou pour faire de moi son clone psychologique. (Il a abandonné l'idée du clone physique quand j'ai refusé qu'il me scie les jambes pour me rajouter un tronçon de 30 centimètres - il avait vu ça dans "Bienvenue à Gattaca".)

Ça a commencé insidieusement. Il a lâchement profité de mon aversion pour les zombies pour me faire essayer "Left 4 Dead". C'est un jeu où tu as un fusil à pompe, tu dois aller à un endroit, sur le chemin y'a plein de zombies, et tu les déchires. C'est assez cool. (En plus t'as aussi des armes spéciales pour le combat au corps-à-corps, et dans le tas, y'a un katana. C'est cool à cette échelle-là.) Du coup j'ai commencé à jouer quand Professeur Flaxou était chez moi (parce que tu peux y jouer tout seul, mais comme t'es toujours en groupes de 4, c'est plus marrant de jouer avec des vrais gens), et on jouait en ligne avec son pote de Master. 

Et maintenant ça me fait peur, parce que je l'aime bien, Janek le pote de Master, mais si je commence à avoir des amis que j'ai jamais vus en vrai, je sais très bien ce que ça signifie. Ça revient à porter un T-Shirt qui dirait "GEEK" en énormes lettres de feu, et je dis non! Je ne me laisserai pas aspirer dans la spirale du no-life! J'ai vu comment Professeur Flaxou passe ses week-ends, et je refuse de devenir comme ça!

- Alors Cha, t'as fait quoi ce week-end?
- Oh, pas grand-chose. Samedi je suis sortie boire un verre avec des copines à une terrasse, j'ai fait un peu de shopping, ensuite comme je me sentais coupable je suis allée acheter des livres à la Fnac, ensuite dimanche mon compte en banque était vide, mais comme il faisait beau, je suis allée lire dans un parc, et puis j'ai fait mon jogging.
- Ah, il a fait beau ce week-end?

Non, Flaxou, tu m'entends, je refuse de passer des journées entières sans ouvrir mes volets! ("Mais ça fait des reflets sur l'ordinateuuuur", je m'en fous espèce de goule!)

Le problème, c'est que pendant les révision, Professeur Flaxou a acheté "Portal 2", et en cadeau, il a reçu "Portal 1". Mais comme il l'avait déjà, il me l'a offert. J'ai dit "oh c'est quoi ça encore?" Et il m'a dit "Tu verras c'est super, c'est un jeu d'énigmes, c'est très cérébral, mais faut surtout pas que tu le commences pendant tes révisions, parce que c'est super addictif." Là, j'ai pouffé quand même. Un jeu d'énigmes addictif, non mais tu m'as bien regardée? J'ai même pas réussi à résoudre celles du Da Vinci Code! J'ai abandonné "Professeur Layton" au tiers du jeu! Alors hein, fais-moi rigoler.

Je l'ai quand même pas commencé, parce que c'étaient les révisions et que j'avais mieux à faire. Mais quand je l'ai commencé....quand je l'ai commencé.

Disons juste, pour faire court, que j'ai passé trois heures et demie sur les dernières énigmes, parce que c'était impensable d'aller me coucher sans avoir fini le jeu. Autant d'heures d'affilée sur un jeu vidéo, ça ne m'était pas arrivé depuis "Tintin au Tibet" (le jeu le plus horriblement difficile de toute l'histoire des jeux horriblement difficiles), et c'était uniquement parce qu'il n'y avait pas de sauvegarde (le bon vieux temps).

Le pire, c'est qu'une fois fini "Portal", j'ai pas réussi à m'arrêter! Maintenant je squatte le compte Steam de Professeur Flaxou pour jouer à "Portal 2"! Ça fait cinq jours que je coince sur une énigme mais je m'en fous!  

Dehors, il fait beau, le soleil arrive et repart, et je fais même plus gaffe. Et ça me fait peur.

Donc j'ai décidé de me remettre à la flûte. 

Comme ça, ça équivaudra à porter un T-Shirt avec "NERD" écrit dessus en énormes lettres de feu.

C'est beaucoup mieux, tout de suite.

mercredi 1 juin 2011

la perle des 3 derniers mois!

 (Ça c'est le chat de Sarah. Sa mère était un chat, son père était un tonneau.)


Depuis que j'ai décidé de dévouer ma vie à mes études, je vois moins souvent mes amis, et, en corollaire, je note moins de perles du mois. Donc j'ai décidé de regrouper les perles de plusieurs mois, parce que si je fais ça chaque mois avec trois entrées, je vais déprimer.

Voici donc sans tarder la perle des 2 ou 3 derniers mois ! Bon vote !

Edit : la gagnante :

25) - Non mais elle est habillée comme une pute! Mate ses nichons!
- Mais je fais que ça!



1) "J'étais d'un calme olympique" Nono

2) "Ouais, Charlotte on dirait la meuf là... tu sais la salope, qui s'habille comme une grosse pute!" Christine

3) "Nous on fait les chœurs de danse" Tki

4) "Les chiens turcs là... les Afghans" Flo

5) "Moi j'aimerais bien avoir une hyène comme animal de compagnie. Au moins, quand tu lui sors une blague, t'es sûr qu'elle rigole" Flo

6) "Y'avait pas une chanson sous Louis XVI qui faisait : "J'ai perdu la tête..." " Flo

7) "Les portugais c'est pas des voleurs. Des fois ils peuvent t'arnaquer sur le prix du carrelage... mais c'est pas des voleurs" Sarah

8) "Mais ton chat il pète par la bouche. C'est pour ça qu'il miaule aussi longtemps" Sarah

9) "J'aime bien "testicule". C'est comme "tentacule" mais c'est pas pareil" Sarah

10) "C'est horrible d'être Corse. C'est comme une maladie!" Sarah

11) "Déjà faut avoir envie de sortir avec un mec qui a un cheveu sur la langue. C'est comme de sortir avec un roux. Ou un Chinois." Sarah

12) "C'est pas possible! Ma vie va mourir!" Sarah

13) "Flo et moi on a pas la même conception de l'argent. Quand il me reste des sous je fais : "Ouah il me reste tout ça! Je vais pouvoir le dépenser!" Flo quand il lui reste des sous il fait : "Ouah il me reste tout ça! Je vais pouvoir le...regarder!"" Sarah

14) "Tu vois que ça se dit "moins pire"! Ils le disent dans Banlieue 13!" Sarah






15) - Elle a un nez de sorcière. (Marie)
- Surtout depuis qu'elle est devenue grosse. (Christine)

16) - Ça doit être trop cool de se faire réveiller par un éléphant! (moi)
- Si tu veux, je peux te réveiller avec ma trompe. (Professeur Flaxou)

17) - On a une soirée avec la Hochschule de Kehl.
- La Hochschule?! L'école du CUL ??! (Nono)

18) - Pourquoi tu dis ouille?
- J'me suis pris un obus dans la gueule.
- Mais pas en vrai?
- Ben non pas en vrai. Je me prends jamais d'obus dans la gueule en vrai!
- A part les miens!

19) - "Dans quelle série Brenda Leigh Johnson travaille-t-elle dans une unité spéciale de Los Angeles"?
- Ah je sais ! "New York unité spéciale" ! (Flo)

20) - Les chiens aboient, la caravane passe.
- Toi t'es une grosse caravane.

21) - "Quel bricoleur de génie se tire toujours de situations périlleuses"?
- Bob le bricoleur ! (Flo)

22) - J'ai des talons, je suis handicapée.
- Même sans les talons.

23) - On avait pas le droit de dire "oh oui" à l'école catholique. Sauf quand c'était suivi de "Jésus".
- Ou de "monsieur le prêtre".

24) - Dans "Tintin au Congo" y'a un missionnaire, mais il est du côté des méchants.
- J'aime pas sa position.

26) - Dans les pornos français y'a du champagne et du canard à l'orange?
- Non. Mais y'a de la dinde.

27) - C'est quoi le nom de ce groupe?
- Devine.
- Oasis?
- Ça commence par un C.
- Coasis?