vendredi 18 août 2017

Vis ma vie chez mamie


Et donc depuis que je suis rentrée en France j'habite chez ma mamie.

En fait, j'habite pas exactement chez elle, mais à côté de chez elle – sauf qu'en fait c'est aussi techniquement chez elle.

Disons que c'est pas le truc le plus simple du monde à expliquer si t'es jamais venu chez moi:

- En fait, à côté de chez ma mamie, y'a un appartement vide – avant c'était mon oncle qui habitait là, et maintenant ma mamie a décidé de le transformer en gîte touristique.
- Et elle habite à côté?
- Oui, sauf qu'en fait c'est dans la même maison. Donc on partage l'entrée, le garage et la buanderie, et après c'est deux appartements séparés.
- Ah oui, donc ça a rien à voir avec ton père, au final? Fla m'a dit que vous viviez chez ton père.
- Non, mon père c'est à côté.



Okay, je sens que ça va être compliqué, donc laisse-moi t'expliquer ça depuis le début:

Un jour ma mamie a eu deux fils, et c'étaient les merveilles de sa vie.

(Et une fille qui maintenant fait la gueule à toute la famille, on sait pas trop pourquoi.)

Et ses deux fils (mon papa et mon tonton) aimaient tellement leur maman, et rechignaient tellement à la laisser toute seule (mon grand-père est mort quand j'étais pas encore née) qu'une fois installés avec leur boulot et leur conjointe respective, ils ont décidé de rester pas loin.

(Pas loin = littéralement à un mètre de là.)

Donc mon tonton a aménagé un appartement séparé dans la maison familiale, et mon papa a construit sa propre maison (de ses blanches mains) sur le terrain vague qui était derrière.

Ce qui te donne ce schéma explicatif de toute beauté:



Ce qui veut dire que j'ai grandi avec mes cousins et mes grands-parents comme voisins (je dis "grands-parents" parce qu'entre-temps, ma mamie s'est trouvé un papy, qui a emménagé avec elle quand j'avais un an, donc ma sœur, mes cousins et moi on l'a connu toute notre vie et en gros c'est notre papy adoptif.)

(Et en plus c'est carrément le meilleur papy du monde, il fait du jardinage, il est au Club Vosgien, il répare des choses dans son établi, il nourrit les oiseaux et IL PORTE DES SABOTS.)

(Je sais pas ce qu'il te faut de plus.)

Bref bref, du coup mamie nous avait dit que si jamais on voulait rentrer en France, on pouvait loger dans le gîte aussi longtemps qu'on le voulait – ce qui a grandement pesé dans la balance quand le choix de revenir a été fait, on va pas se mentir.

(Parce que ouais, squatter le canapé des potes et les chambres d'amis des parents, c'est cool une semaine, mais on finit vite par se marcher dessus.)

Du coup, là, on a un appartement entier rien qu'à nous, avec chambre, salon, salle de bains et cuisine (toute équipée bien sûr, c'est chez ma mamie après tout) donc autant te dire qu'on est comme des rois.

Je me sentais d'ailleurs pas super à l'aise à l'idée de ne pas payer de loyer du tout (ma mamie refuse catégoriquement toute tentative de paiement), jusqu'à ce que j'apprenne ce qu'advenait du loyer en temps normal:

- Quand même papa, je me sens mal... en période estivale, le gîte ferait un carton. Et si mamie a besoin de l'argent? Je veux pas la mettre sur la paille.
- Ha! Mais tu sais pas où il va, l'argent du gîte?
- Ben non.
- C'est vos chèques de Noël! Tout l'argent qu'elle fait en un an passe là-dedans.

Du coup, en fait, c'est mes cousins que je mets sur la paille, alors ça va, j'ai moins de scrupules.



(Et ma sœur m'a déjà dit "Ça valait tous les chèques du monde pour t'avoir de nouveau à la maison".)

(Love sur ma sœur 💕.)

Nous voilà donc installés à Kaysersberg (KB pour les intimes) en attendant qu'on trouve tous les deux du boulot et qu'on puisse se payer un appart. 

Au début, j'avais peur que Flaxou se sente un peu cerné, à vivre encerclé par ma famille, mais mon père est la personne la moins invasive du monde (des fois on le voit pas pendant des semaines alors qu'il habite à deux mètres) et ma mamie, après trente ans de cohabitation avec trois belles-filles successives (ma mère, ma belle-mère, et ma tante), a appris à tenir ses distances.

Concrètement, ça veut dire que si on la croise dans le couloir ou le jardin, la conversation sera polie et brève, et que c'est pas vraiment le genre à venir sonner à la porte toutes les deux heures. En fait – et c'est là toute la magie de cette cohabitation – les seules fois où elle vient nous voir spontanément, c'est pour nous offrir à manger.
(On a pris quatre kilos chacun en deux mois, ça te donne une idée.)

Et autant te dire que la bouffe diététique, c'est pas vraiment le genre de la maison:

- J'ai fait du poisson avec une nouvelle sauce, dites-moi ce que vous en pensez.
- C'est super bon, mamie!
- C'est bon, hein? Et c'est pas gras, tu sais, il n'y a pas de crème du tout!
- Ah bon?
- Oui, je l'ai juste montée au beurre. Cent cinquante grammes de beurre, c'est tout!

(AH BON BEN CA VA ALORS.)

Après, si tu penses que Flaxou et moi on est trop gâtés, c'est parce que tu ne connais pas l'échelle de mamie – en fait, ça va crescendo avec le nombre de générations qui la sépare de ses descendants. Donc elle gâte un peu ses enfants, beaucoup ses petits-enfants, et BEAUCOUP BEAUCOUP TROP ses arrière-petits-enfants.

J'en veux pour preuve la discussion qu'elle a eu avec ma nièce quand elle est venue manger la semaine dernière:

- Allez, à table, mamie a fait du poulet farci!

- Oh? Mais moi je voulais du poisson!




(Mais moi je voudrais une TARTE DANS TA DJEULE SALE PETITE POURRIE.)

Parce que, oui, ma soeur vient manger chez mamie une fois par semaine avec les petites, et mamie fait à chaque fois du poisson parce que c'est le plat préféré de ma nièce Lyson – et pas du poisson du supermarché, ah nan, du poisson du CHALUTIER steuplaît.

Petit flash-back de mise en contexte pour expliquer pourquoi c'est important que le poisson vienne du Chalutier de Bennwihr-Gare:

- Elle est bonne la lotte, hein?
- Délicieuse, mamie!
- Tu sais que j'ai failli pas en prendre, parce qu'au Chalutier ils avaient pas la lotte en magasin. Mais je leur ai demandé et ils en avaient derrière, juste pas beaucoup. C'est quand j'ai vu le prix que j'ai compris pourquoi: 68€ le kilo!
- QUOI?
- Ah, oui c'est sûr que c'est cher, mais tu as la qualité!

(Mais J’ESPÈRE BIEN que tu as la qualité!)

(C'est un peu la moindre des choses d'avoir la qualité!)

(Je suis limite déçue que ce soit pas du poisson passé à la feuille d'or, ou quelque chose.)

Bref, retour à notre enfant ingrat, et ma mamie, mortifiée, de s'excuser:

- Oh je suis désolée mon chaton, je sais que tu aimes le poisson, mais le Chalutier était fermé, j'ai pas pu en avoir aujourd'hui.

(Oui hein, pardon de te servir QUE du poulet de Bresse farci aux morilles.)

(Le supplice!)

Et Lyson de rétorquer, calme comme tout:

- Non mais c'est pas grave, mamie. On reviendra manger samedi comme ça tu pourras me faire du poisson.



(Non mais stop.)

Et le pire, le pire, c'est qu'elle est vraiment revenu manger samedi! 

Parce que pendant une semaine, elle aurait été privée de poisson, rends-toi compte, c'était intolérable.

C'est pas possible d'être aussi pourrie, j'te jure.

(Se plaint la meuf qui loge dans un appartement gratos, meublé, équipé, et qui se fait régulièrement livrer des tomates du jardin et de la confiture de mûres sauvages.)

(Oui mais moi c'est différent, okay?)

(En plus, les mûres de culture, c'est franchement pas possible.)

(C'est tout aqueux là, beh.)

Sur ce, je te laisse, je vais cueillir des mirabelles avec mon papy pour que mamie puisse nous faire une tarte.

(Cette vie m'épuise.)

A bientôt pour vingt kilos en plus de nouvelles aventures!

mardi 1 août 2017

La perle du mois!


Ah là là les amis, qu'est-ce que ça fait du bien d'être rentrée à la maison.

J'en veux pour preuve mon carnet à perles, qui totalise pas moins de DOUZE PAGES rien que pour juillet.

(Sachant que j'ai 20 pages avant ça qui contiennent à elles seules les années 2013 à 2016.)

(Voilà voilà.)

(Les gens en Nouvelle-Zélande sont vachement moins rigolos.)

Voilà donc la première cuvée du renouveau de cette belle tradition, et crois-moi, elle est belle.

Fais-toi plaiz', rigole bien (si t'as le même humour que moi tu vas rigoler beaucoup) et n'oublie pas de voter pour tes préférées.

On se retrouve bientôt pour des articles en mode 3615 ma vie (je sais que ça t'avait manqué) et bien sûr pour la perle du mois d'août.

(Ce sera le mois de la Foire aux vins, autant dire qu'il va y avoir du GRATINÉ.)


On commence par le traditionnel florilège de Sarah:

1) "Tes oreilles on dirait un mollard." Sarah (à Fla)

2) "Dites-moi ce que vous parlez de moi!!!!" Sarah (bourrée)

3) "Au canoë y'avait plein de canards. C'était cool, j'avais hyper envie de les manger." Sarah (gastronome)

4) "Moi je suis pas faite pour une vie post-apocalyptique. Déjà si tu me dis que je vais plus m'habiller que en jeans et en rangers le reste de ma vie... je préfère me suicider tout de suite!" Sarah (fashion victime for life)

5) "On vivrait heureuses, toi et moi. Dans l'odeur de pisse, mais heureuses." Sarah (nous imaginant vieilles dames aux chats)

6) "All I want for Christmas c'est que quelqu'un tue Mariah Carey." Sarah (toujours en croisade)

7) "Moi j'fais des vannes racistes, c'est les meilleures vannes" Michel Leeb Sarah

8) "Aller voir un prêtre pour des conseils conjugaux, c'est comme demander à un aveugle de choisir ton papier peint" Fla

9) "Elise elle aime beaucoup l'eau. Elle aime aussi beaucoup faire ce qu'on veut pas qu'elle fasse...genre se noyer" Lucie

10) "Tu sais qu'après l'affaire Bertrand Cantat, ils ont dû changer le nom du groupe....ils voulaient Super Trempe mais c'était déjà pris." Jay

11) "J'ai des mains tellement petites, je devrais faire doublure mains dans le porno... Pour l'échelle" moi

12) "En parlant de bukkake, Simone Veil est morte." Flo

13) "Moi je bois pas pour oublier....je bois pour supporter" Fla

14) "Quand j'ai rien dans la vie, j'ai mon zizi." Flo 


Et puis les travaux de groupe:

15) - J'ai pas aimé la fin de The O.A. (Coralie)
- Mais si! C'était magnifique, avec la choré... (Sarah)
- Ah ouais, ils avaient bien l'air con ouais. (Coralie)

16) - Derrière la synagogue y'avait le cabinet de mon psy. (moi)
- Ton psynagogue! (Fla)

17) - J'en ai marre d'être ignoré! (Thomas)
- C'est pas ta faute. C'est juste que tout ce que tu dis, on s'en fout. (Flo)

18) - Il est temps que tu me baises les pieds. (Sarah)
- Heureusement que t'as fini cette phrase. (Thomas)

19) - Ryan Gosling il a un oeil plus haut que l'autre. (moi)
- Mais c'est ça qui le rend charmant! (Sarah)
- Ah! Mais c'est pour ça que tu m'aimes! (Flo)
- ....
- J'ai les oreilles pas alignées!

20) - Si j'avais pas rencontré Fla, je vivrais seule avec douze chats. (moi)
- On vivrait probablement ensemble avec six chats chacune. (Sarah)

21) - J'aime bien les trucs moches. (Fla)
- Regarde Charlotte. (Sarah)

22) - Je suis mal assis, j'ai un poteau entre les jambes. (Fla)
- Prétentieux. (Seb)

23) - Moi quand j'étais petite je croyais pas au Père Noël. (Coralie)
- Mais en fait t'étais rabat-joie dès la naissance, ou comment ça se passait? (Sarah)

24) - Sarah au début c'était pas mon genre. (Flo)
- Cha c'est carrément mon genre...elle est d'accord. (Fla)

25) - T'es un fantôme avec une bite? (Sarah)
- Ouais. Je suis le ghostmiché. (Thomas)

26) - Thomas faut qu'il arrête la branlette, il devient sourd. (Sarah)
- QUOI? (Fla)

27) - Fla et Flo, pour deux frères, vous vous ressemblez pas du tout. (Coralie)
- Y'en a un qui a l'air bourré, et un qui est beau. (Sarah)

28) - Tu peux faire le bruit du cheval? (Thomas)
- Pourquoi? (Sarah)
- Parce que ça va bien avec tes dents. (Flo)

29) - A mon avis ça passe pas de mettre des blagues sexistes sur un affichage du ministère. (moi)
- Sauf si c'est le Ministère Amer! (Fla)
(3615 blague de vieux)

30) - J'ai rien dit de raciste ce soir t'as vu! Et pourtant on est dans l'antre...
- Chut!
- ...de la ping-pongie. (Sarah) (qui d'autre?)

31) - Les bulles de chewing-gum, c'est sympa jusqu'à ce que tu aies une barbe. (Flo)
- Bah Cha devrait arrêter alors. (Fla)

32) - Moi personne m'entend mâcher! (Sarah)
- Oui mais on t'entend beaucoup quand même. (Flo)

33) - Ça sent quoi? Ça sent le... (Thomas)
- CUL! (Sarah)

34) - Tu ressembles à Pocahontas. (Gaëlle)
- Plutôt Portugahontas. (Thomas)

35) - Moi j'aime pas les enfants, mais eux m'aiment bien. (Coralie)
- Peut-être que tu leur rappelle une sorcière de Disney. (Sarah)

36) - Cette mayo est trop difficile à faire sortir. (Fla)
- Ouais, elle est bonne mais elle est hyper chiante. (Sarah)
- Comme ma femme. (Fla)

37) - C'est marqué "skinny" sur la boîte, c'est bien que ça doit faire maigrir. (moi)
- Moi y'a marqué "skinny" sur mes jeans, et je rentre quand même pas dedans. (Sarah)


BON VOTE!